Le blog de Jean-Marc Ben

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - David Dhaisne

Fil des billets

mardi 2 juillet 2013

De bien belles journées d'été d'Europe Ecologie-Les Verts à Calais (II)


NORD LITTORAL, mardi 2 juillet 2013

Europe Ecologie les Verts a tenu ses journées d'été régionales à Calais le week-end dernier

La transition écologique, c'est maintenant


Samedi, une plénière d'efforçait de répondre à la question : des communes écolos, cela change quoi ?

Elus et militants d'Europe Ecologie Les Verts du Nord-Pas-de-Calais étaient réunis samedi et dimanche à Calais dans le cadre des journées d'été régionales du parti.

L'occasion de réaffirmer la nécessité de lancer sans tarder la transition écologique. Et de faire le point sur la position des représentants locaux à un peu moins d'un an des municipales.

eelvjdenl.jpgQuel meilleur endroit que les locaux de l'Université du Littoral pour phosphorer ? C'est le lieu que les responsables régionaux d'Europe Ecologie les Verts avaient choisi cette année pour tenir leurs traditionnelles journées d'été. « Et ce n'est pas un hasard si on a choisi Calais , assure Vincent Dhelin, secrétaire régional. C'est une ville UMP où il y a plein de problèmes, où il n'y a qu'un seul élu d'opposition écolo au conseil municipal (Jean-Marc Ben, ndlr). » D'entrée, on est dans le vif du sujet. Les municipales de 2014 occupent tous les esprits. « On rencontre régulièrement les socialistes, on essaie de mettre en place un projet commun. On réfléchit à comment améliorer la vie quotidienne des Calaisiens », témoigne David Dhaisne, secrétaire d'EELV Calais et environs, qui n'exclut cependant pas que son groupe présente in fine une liste autonome. « On travaille sur un programme en dix thématiques. Sept sont déjà alimentées sur notre site internet (http://calais.eelv.fr/) », explique Mireille Gest-Bayle, la responsable de la communication de la section calaisienne.

David Dhaisne : « La croissance, c'est fini »

L'échéance des municipales est également présente dans les esprits de tous les participants de ces journées d'été bâties autour de la thématique de la transition écologique. « La transition, c'est une nécessité, tout de suite, abonde Vincent Dhelin. Et l'endroit le plus pertinent pour agir, c'est le niveau local, ça va commencer par les agglomérations. » Les militants ont en tout les cas la sensation de coller aux aspirations du grand public : « Les citoyens ont conscience qu'on est dans une période de changement de système, que la croissance, c'est fini », assure David Dhaisne. « Et même là où il y a de forts taux de croissance, comme au Brésil ou en Turquie, les citoyens se rendent compte que ça ne leur profite pas », juge Sylviane Dupont. Reste maintenant aux militants d'EELV à expliquer comment réussir cette transition écologique dont le concept reste flou pour les profanes. C'était aussi un des enjeux de ces journées d'été.

Philippe LEFEBVRE

De bien belles journées d'été d'Europe Ecologie-Les Verts à Calais (I)


LA VOIX DU NORD, lundi 1er juillet 2013

Calais : les Verts préparent les municipales de 2014... aux côtés des Socialistes

Les Verts de la région se sont arrêtés samedi et dimanche à Calais pour leurs journées d’été régionales et parler transition écologique. En faisant des haltes dans plusieurs villes du Nord - Pas-de-Calais, le parti mise sur une sensibilisation depuis la base. Dommage que la formation politique n’ait proposé un point presse que samedi après-midi pour faire part de ses actions du week-end : ateliers, conférences, ciné-débat et promenade étaient au programme.

Sylviane Dupont, David Dhaisne, Mireille Gest-Bayle
Vincent Dhelin ces samedi et dimanche à l’université.

eelvjdenl.jpg« Réussir la transition écologique, c’est une nécessité absolue. Le problème de la rareté énergétique et les problèmes climatiques, c’est qu’il doit commencer par être pris en compte par les collectivités. Les clefs de la réussite, ce sont les habitants. On ne fera rien sans les citoyens. C’est un enjeu important à un an des élections municipales », soulignait Vincent Dhelin, accompagné de Sylviane Dupont, secrétaires régionaux.

À Calais, les responsables du groupe David Dhaisne et Mireille Gest-Bayle entendent travailler dans cet esprit de concertation avec les habitants. « La majorité municipale actuelle fait tout le contraire. Elle pense pour la population mais fait des projets qui ne correspondent pas aux attentes des habitants. Les infrastructures ne font pas tout, ce n’est pas suffisant pour faire avancer une ville. Notre projet, c’est de savoir quelles sont les attentes des gens, comment vivre ensemble et comment rendre la ville à la population ».

À Calais, EELV veut se saisir des problèmes de stationnement, de transport et du commerce. « Le commerce local se développe essentiellement en périphérie, les 4B sont en train de se vider. Quand on veut aller au cinéma le soir, on est obligé de prendre la voiture parce qu’il n’y a plus de transport après 20 h 30. Il faut s’interroger sur comment donner plus de mobilité », explique David Dhaisne qui avec EELV se soucie du chômage. « La transition énergétique et la rénovation des 100 000 logements dans le Nord - Pas-de-Calais, c’est un gisement d’emplois énorme ».

Liste commune... ou autonome


Pour l’élection municipale de 2014, le rapprochement avec le Parti socialiste semble se profiler. « On se rencontre, on essaie de faire un projet commun. Notre question c’est toujours : comment améliorer la vie quotidienne des habitants ? », explique Mireille Gest-Bayle.

On avait retenu que les Verts et le PS feraient liste commune pour l’hôtel de ville. « Un partenariat et une alliance existent. On pourrait une liste ensemble ou aussi une liste autonome ». Pas de rapprochement en vue avec d’autres groupes politiques : « Nous n’y avons pas trouvé la même qualité de réponse ».

samedi 1 juin 2013

Encore un hypermarché dans le Calaisis ?


Nord Littoral, samedi 25 mai 2013

cnl_nl_25_05_13.pdf

Le communiqué intégral d'Europe Ecologie-les Verts

La commission nationale d'aménagement commercial a rejeté le 15 mai la demande d'implantation d'un supermarché Leclerc à Coulogne.

EELV Calaisis se félicite de cette décision contre un projet qui aurait consommé inutilement du foncier et renforcé l'étalement urbain. Il aurait détruit plus d'emplois dans le tissu économique existant qu'il n'en aurait créé, aurait contribué à une augmentation des déplacements automobiles sur l'agglomération, aurait fragilisé des pôles commerciaux situés au coeur de zones urbaines tels que la Mi-Voix.

Le Calaisis est déjà suréquipé en grandes surfaces commerciales au détriment du commerce de proximité et c'est justement l'un des éléments sur lesquels le projet de Schéma de Cohérence Territoriale du Calaisis a reçu un avis négatif de l'Etat.

Il est illusoire de vouloir multiplier les surfaces de vente alors que la démographie stagne, que le pouvoir d'achat est en baisse et que les territoires voisins sont désormais équipés commercialement.

Nous appelons les élus du Calaisis à faire preuve de rationalisation dans les projets et les dépenses. Nous leur demandons de changer de modèle de développement plutôt que de porter des projets qui génèreront des dépenses publiques (la voirie et les giratoires coûtent très cher) et ne feront que fragiliser le tissu économique existant.

David DHAISNE, secrétaire du groupe EELV Calais et Environs

mercredi 10 octobre 2012

Pour leur rentrée, les Verts reviennent sur les projets de la municipalité (Nord Littoral)


cnl_nl_10_10_12__1_-7d.jpg


bureau_EELV.jpg

Retrouvez Europe Ecologie - Les Verts Calais et environs sur leur site.



Régulièrement, les écologistes vous proposeront une réflexion participative sur les thèmes essentiels de leur programme.


Aussi sur Facebook à la page Europe Ecologie Calais


vendredi 5 octobre 2012

Le bureau d'Europe Ecologie-Les Verts Calais


Source: site d'EELV Calais et environs

Lors de l’assemblée générale du groupe local d’EELV le 09 septembre 2012, un nouveau bureau a été élu, composé de :

David DHAISNE (Secrétaire)

Barbara CHEVALIER (Webmaster)

Francis GEST (Trésorier)

Mireille GEST-BAYLE (Communication)

Emmanuel DECARPENTRY (Responsable Jeunes)

Catherine BOURGEOIS, conseillère régionale (Liaison Conseil Régional)

Jean Marc BEN, conseiller municipal (Liaison Mairie et Relations avec les partis verts anglais, belges et néerlandais).



bureau2012.jpg

jeudi 31 mai 2012

L'éloge de la bernique


berniquealeau.jpgLa campagne qui s’ouvre pour les élections législatives voit resurgir sur le rivage politique calaisien une espèce décidément résistante… la bernique. Si personne n’en connaît vraiment l’utilité sociale ou écologique, la bernique s’accroche pourtant contre vents et marées.

Ainsi, après 20 ans de soumission au plan local, Monsieur Charles François se découvre un destin politique national et affiche le soutien d’un mouvement intitulé « génération écologie », dont il serait bien en peine de citer un représentant local, pour entretenir l’ambiguïté d’une candidature dérisoire qui ne vise qu’à se venger de ses anciens amis du PS.

Il est bien dommage que Monsieur Alain Mascret n’ait quant à lui jamais manifesté en tant qu’adjoint au maire l’énergie qu’il met aujourd’hui à vouloir conserver le PRG local comme supplétif d’une force politique pourtant très éloignée des valeurs radicales.

Enfin Monsieur Philippe Blet qui, à force de manœuvres, a enfin réussi à mettre le pied dans la porte du MRC, s’affuble d’une suppléante à tout faire dont les convictions écologistes sont sans doute aussi enracinées qu’elles l’ont été au PCF, avec les alternatifs ou au sein du groupuscule de la gauche démocratique cher à Monsieur Charles François…

Gageons que les électeurs calaisiens ne seront pas dupes de la stratégie de la bernique qui vise envers et contre tout à se maintenir en place et qu’ils privilégieront les forces politiques porteuses d’une alternance démocratique crédible tant au plan national qu’au plan local dans la perspective des municipales de 2014.

A Calais comme ailleurs, nous ne voulons ni du statu quo, ni du retour à la case départ. Pour cela l’émiettement des stratégies personnelles dérisoires devra disparaître devant les vrais enjeux de la société que sont - outre l’importance de faire barrage à la droite - la transition écologique, l’emploi et le pouvoir d’achat… et tant pis pour les berniques !

David Dhaisne, secrétaire adjoint de Europe Ecologie les Verts Calais et Environs.


dimanche 4 décembre 2011

NL : "Les membres d'EELV ont planté un arbre sur le Quai de la Gendarmerie"

Nord Littoral, samedi 3 décembre 2011


pommier-4ed797e1_jpg.jpgLes membre d'Europe Écologie/Les Verts ont planté un arbre sur le quai de la gendarmerie

Un pommier comme « signal d'alarme »


Il a pris place au milieu des voitures garées sur les bords du canal de Calais. Le long du quai de la gendarmerie, les adhérents d'Europe Écologie/Les Verts (EELV) ont planté ce mercredi un pommier.

« C'est dans le cadre de la Trame Verte et Bleue (NDLR : Grenelle de l'Environnement). Nous voulons que ces parkings disparaissent, qu'ils soient inclus dans le futur éco-quartier, qu'il y ait des négociations et des conventions mises en place entre la CAF et Armatis pour dégager les berges. Rendez-vous compte, le parking de l'ancien office HLM est vide ! », s'exclame Catherine Bourgeois.

Le fait que Natacha Bouchart ait déjà émis le souhait de voir ces parkings disparaître ne calme pas pour autant les ardeurs : « Oui, elle en a parlé lors de la réunion publique. Mais entre dire et faire, il y a une énorme différence. Nous aimerions que ce soit désormais acté », appuie Barbara Chevalier.

« C'est la caricature parfaite de ce qu'il ne faut pas faire »

« C'est un petit signal d'alarme, une piqûre de rappel. C'est avant tout symbolique. Il est prévu de réhabiliter les berges mais on ne sait pas où ça en est. Ce parking actuel, le long du canal, c'est la caricature parfaite de ce qu'il ne faut pas faire », souligne Jean-Marc Ben. « Ce serait quand même sympa de faire des berges avec des espaces verts, des voies pour les vélos », argumente Catherine Bourgeois.

Les représentants d'EELV profitent de l'occasion pour faire passer d'autres messages. « Nous souhaitons voir une coulée verte de Sangatte jusqu'au Bassin des Chasses. A la place, on voit des projets de golf et de résidences qui vont exproprier des agriculteurs qui auraient pu faire du Bio. De même, on voit bien que les 4B ne marchent pas du tout. Pourquoi n'a-t-on pas fait un beau parc en centre ville avec des jeux pour les enfants ? », lance-t-elle.

« Il est clair que nous avons besoin d'espaces de respiration, de bouffées d'oxygène », appuie Jean-Marc Ben.

Quant au pommier, pas sûr que les Calaisiens puissent goûter un jour les granny smith.

GH


**********************************************************************************************************************************************************


COMMENTAIRE

Je signale que la Granny Smith n'est pas du tout une variété locale. Un ami me le rappelle d'ailleurs. C'est une figure de style humoristique du journaliste. La Lanscailler, la Cabarette, la Colapuis, la Court pendu rouge, la Gris baudet, la Rambour hiver, la Reinette de Flandre, la Reinette des Capucins et plein d'autres sont plus acclimatées. Un autre ami apiculteur nous conseille aussi de planter les "saules Marsault". Premier pollen important pour les bourdons et abeilles pour élever leur couvain... première génération... puis tous les autres arbres mellifères et pollinifères... C'est noté, au nom de la biodiversité... locale.




**********************************************************************************************************************************************************
DANS LE NORD LITTORAL DU 04/12/2011

pendons_les_ecolos_copie.jpgDans Echos et chuchotements (Nord Littoral du dimanche 4 décembre 2011) le rédacteur en chef qui n'aime pas les opposants à Natacha Bouchart, revient sur cet article et veut à tout prix me tailler un costume pour l'hiver. Soit, c'est le genre de la rubrique. Mais mes propos tout en nuance (« Il est clair que nous avons besoin d'espaces de respiration, de bouffées d'oxygène »), repris au demeurant dans un bon article du journaliste, deviennent catégoriques sous sa plume: "Pas assez d'espaces verts Il n'y a pas assez d'espaces verts dans le centre de Calais... Bien vu. Superbe autocritique car cette réflexion vient de Jean-Marc Ben, Europe Ecologie-Les Verts, et qui a été adjoint à la ville de Calais, sous les mandatures de Jean-Jacques Barthe puis de Jacky Hénin, pendant plusieurs années. On se demande ce qu'il a fait pendant toutes ces années... A cette époque il pensait peut-être que les espaces verts prenaient trop de place, allez savoir !"

Certes, le rédacteur en chef n'est pas tenu de rappeler le bilan des élus écologistes des mandats précédents. Il est tout simplement amnésique et "oublie" allègrement le Colombier-Virval, les Terres Saint Roch au Fort Nieulay, la gestion différenciée des espaces verts et surtout, puisqu'on en parle, la réhabilitation des berges de canaux... qui sont à notre actif. En environnement la municipalité actuelle se contente de gérer l'existant (les réalisations de l'ancienne municipalité en fait) et met en stand-by la poursuite de la réhabilitation des berges de canaux, à commencer par le Quai de la Gendarmerie ! Quand elle ne décide pas tout simplement de reprendre à son compte des projets prévus par l'ancienne municipalité comme le stade Louchez quartier Curie ou de supprimer des évènements importants pour l'environnement, comme la journée "En ville sans ma voiture" ou de bonnes décisions comme la piétonnisation de la digue. Je ne parle pas des autres réalisations dont les écologistes sont à l'origine, et ce en tant qu'élus minoritaires d'une majorité de gauche qui ne croyait même pas au tri sélectif au départ, je vous le concède !

Par conséquent, Monsieur le Rédacteur en chef, tournez sept fois votre plume dans l'encrier avant d'aligner des lignes aussi dénuées de sens. Continuons de rire, je suis un amateur de la rubrique "Echos et Chuchotements" quand il y est vraiment question d'humour... et pas de parti pris politique ou de mensonge. Ca va finir par se voir


Jean-Marc Ben

mardi 15 février 2011

David Dhaisne aux cantonales pour Europe Ecologie-Les Verts (La Voix du Nord)


LA VOIX DU NORD, 15/02/2011
|ARDRES|

David Dhaisne part en campagne avec sa remplaçante, Barbara Chevalier.


david.jpg Vendredi, au restaurant Le Relais, David Dhaisne et Barbara Chevalier ont présenté leur candidature pour les prochaines élections cantonales de mars prochain sous les couleurs d'Europe-Ecologie Les Verts.

Devenir le « chef d'orchestre du canton »

David Dhaisne est gestionnaire au collège de l'Europe d'Ardres depuis trois ans et est administrateur de l'office public de l'habitat de Calais. Sa suppléante, Barbara Chevalier, est auto-entrepreneur à Calais, spécialisée dans la vente aux comités d'entreprises.

« Il est temps de sortir le canton d'une logique de guichet pour une logique de territoire. Les solutions écologiques sont reconnues. Elles apportent de l'emploi et améliorent notre qualité de vie, notre vivre ensemble. Les emplois à venir trouveront leur source dans l'économie verte, dans la rénovation des logements, les services à la personne, l'économie solidaire », souligne le candidat.

« Nous n'acceptons plus les politiques qui précarisent les plus faibles, exploitent les agriculteurs, bradent les services publics et ne créent pas d'emplois. Les prix des énergies ne font, et ne feront, qu'augmenter touchant en premier lieu les plus précaires d'entre nous. Il est temps de réagir dans l'intérêt du canton et du département. Elu de proximité, véritable chef d'orchestre du canton, le conseiller général doit être, à plein temps, à l'écoute et au service des habitants et des élus locaux, pour l'ensemble des communes, sans tomber dans le clientélisme actuel », a conclu David Dhaisne, égratignant au passage le conseiller sortant. •